Travel store & Experiences

Marie Gas

LE REGARD DE...

Nous nous sommes connues il y a 20 ans, notre vie n’était alors qu’insouciance et enthousiasme. La vie nous tendait les bras. Nos chemins se sont recroisés, par hasard, il y a quelques mois. J’ai retrouvé une Marie plus apaisée, plus mure, moins extravertie. Mais toujours soucieuse de la perfection dans son travail. Marie est la fondatrice des boutiques multimarques BY MARIE et directrice artistique de la maison Gas bijoux. Depuis 14 ans, elle sillonne donc le monde à la recherche des plus belles pièces de designers qu’elle distille avec amour dans ses boutiques, entre Paris et Saint Tropez. Elle travaille aussi aux côtés de son frère sur la collection Gas Bijoux. J’aime la sérénité de Marie, son côté artiste. Sa remise en question permanente portée par une euphorie futuriste qui sert –incontestablement- sa marque. J’aime aussi, évidemment son insolente réussite. Sans arrogance. C’est bon de rencontrer ou d’avoir la chance de retrouver des gens comme cela…

Marie, tu sillonnes la planète à la recherche des plus belles pièces, comment travailles-tu ?

La particularité des boutiques By Marie est de proposer une sélection de créateurs qui ont une démarche novatrice, une identité affirmée et un savoir faire qui s’exprime à travers des pièces ultra désirables et portables.
Le voyage fait donc partie intégrante de mon travail. Même si Paris reste le centre de la mode, New York est pour moi un passage obligé, une inspiration sans cesse renouvelée. C’est une ville qui bouge beaucoup. Il y a sans cesse de nouveaux lieux, des quartiers qui ont une histoire et qui se réinventent comme le quartier de Bowery (j’ai mes habitudes au Bowery hotel). La mode s’en trouve forcement imprégnée. Elle se réinvente aussi avec nostalgie et modernité. Les flea market (enfin ce qu’il en reste) avec ses vintages sont donc une source d’inspiration.
Enfin, je fais tous les salons et il y en a de plus en plus. Je cours les show room de marques pour trouver les perles rares….
Londres, fait aussi partie du parcours de l’acheteuse. Sa mode de rue, la fantaisie d’une femme plus débridée m’interpelle.
Mais ce que j’aime le plus, c’est nouer une complicité avec des créateurs qui sont potentiellement au début de leur envolée. On m’avait parlé d’une créatrice irano-brésilienne. Lors de mon dernier passage à Londres, je suis allée visiter son show room qui est aussi sa maison. Un endroit improbable, jonché de tissus, de matières nobles et originales, de croquis… J’ai été envoutée par ce lieu et l’énergie de cette créatrice au parcours étonnant. Elle vient de créer sa première collection et j’ai craqué. A Londres, il y a un métissage très important qui permet de dépasser ses limites. C’est ce que j’ai aimé chez elle. Elle sera donc prochainement vendue chez ByMarie. Au passage, ces rencontres sont assez galvanisantes pour moi.

Comment imagines tu tes voyages, tes destinations?
Un peu au fil des recommandations et des rencontres. Se reposer est rarement le but ultime …En ce moment, j’ai un dilemme. 3 destinations me sont proposées: Madagascar, ses villages, son savoir faire. Kyoto, le choc. La nouvelle Orléans et son festival de musique Jazz…. Je sais qu’à ces 3 endroits du monde, je vais trouver une énergie créatrice qui me dope au quotidien.
J’ai d’ailleurs crée une rubriques spéciales vacations pièces sur notre eshop qui reprend une sélection de nos boutiques de pièces pour des vacances idéales toutes l’année.

Comment te renouvelles tu dans ton travail?
Nourrir le désir… se donner à voir de belles choses, alimenter la curiosité, les voyages et les rencontres. C’est aussi une certaine idée partagée de l’élégance, l’audace des autres que je récupère, comme si j’étais une cannibale…! Il n’y a que comme cela que l’on avance. Après, il faut savoir renouveler la mode grâce à l’immensité de ce que nous offre l’art au sens large.
J’ai récemment été transportée par une exposition sur le couple Eams. Leur côté visionnaire, leur communion artistique m’a touchée. Ils avaient cette facilité à emporter les gens avec eux. Ils avaient un charisme incroyable pour leur époque. Ils arrivaient à transmettre, c’étaient des passeurs. Si j’arrive à faire un peu la même chose, je serai très heureuse. Voilà comment je me renouvelle. En me saoulant de l’exigence des autres. C’est ma nourriture intérieure.

Ton plus beau spot?
Ma maison secrète à Formentera. Mon oxygène…

L’objet de voyage dont tu ne te sépares jamais?
Un bon bouquin !

Vous allez adorer recevoir notre shoot d’inspiration mensuel !

Demandez-nous la lune, MyMoonSpots s’occupe de tout !