Travel store & Experiences

Tête à tête avec un jaguar au clair de lune

experienceBout du monde

Depuis toujours, je suis passionné d’animaux et par dessus tout par leurs regards. Dans ma vie, j’ai eu la chance de croiser le regard profond d’éléphants nous renvoyant à nos erreurs humaines, de lionnes qui partent chasser, ou de léopards aux yeux intelligents et perspicaces.

Il me manquait le regard d’un animal-star. Celui qui a tellement fasciné les habitants d’Amérique centrale et du Sud qu’ils l’ont déifié : le jaguar.

Me voilà parti à la frontière de la Guyane française et du Brésil, au bout du monde, dans un village de quatre maisons dont un bistrot et un monument aux morts de la Guerre 14-18.

Un contact m’est organisé avec un guide habitant la région. Je m’attendais à rencontrer un amérindien, j’ai finalement rendez-vous avec un ancien légionnaire. Il est tout aussi passionné que moi par cet animal, mais me prend de haut. Il m’explique d’abord la difficulté de croiser un jaguar sauvage et dans un langage militaire, m’indique qu’un homme de la ville comme moi, qui sent l’après-rasage et le gel douche, a toutes les chances de faire fuir tous les animaux de la forêt.

Le soir même, il me tend une combinaison usagée, crasseuse, à l’odeur nauséabonde et me demande de me couvrir la peau de la boue du fleuve voisin… Je serre les dents… et ne pense qu’à mon jaguar.

A la lune montante, nous partons pour une heure de pirogue avec un amérindien en guise de pilote. La pirogue accoste au pied d’une petite cascade. Ensuite, départ pour une marche d’une heure, en pleine forêt. Je commence à m’angoisser un peu. Je suis seul avec ces deux guides que je ne connaissais pas le matin même, sans téléphone et au bout de nulle part. Comme bon citadin habitué à vivre connecté en permanence, je commence à m’imaginer disparaissant corps et bien dans cet endroit du monde.

Au bout d’une heure, mes guides s’arrêtent et se postent à une centaine de mètres de moi. Ils me demandent de patienter silencieusement…  Il est presque minuit et la forêt est plus que jamais éveillée, elle gronde de bruits et glapit de cris. Pour moi qui ne connait pas la forêt équatoriale, qui plus est humide et étouffante, c’est une véritable expérience.

Deux heures plus tard, je comprends tout : l’accoutrement, la pirogue, la marche… Je vois s’approcher, délicatement, avec une infinie douceur, un magnifique jaguar dont je ne saurais jamais s’il chassait ou s’il faisait tout simplement le tour de son territoire. Je n’ai pas bougé, partagé entre le respect pour cette créature et l’angoisse qui me rongeait.

Par chance, ce jaguar s’est arrêté. Il  s’est simplement assis en regardant l’eau d’un petit ruisseau, puis a observé autour de lui et dans toutes les directions…

Si je l’ai vu aussi distinctement, c’est qu’il a aussi dû me voir. La scène a duré 10 minutes et a été un moment de bonheur gravé dans ma mémoire. Une expérience que je souhaite à tous parce qu’elle nous renvoie à notre comportement, nos modes de vies et à la place que nous laissons à la vie sauvage.

Nuit en lodge à proximité à partir de 40 euros par jour.

François Hurel

Laissez-vous faire ! 
MyMoonSpots s’occupe de votre réservation gratuitement