Travel store & Experiences

Gorilles dans la brume

experienceInouie

Aux confins de l’Ouganda, dans la forêt impénétrable de Bwindi, les gorilles des montagnes vivent une vie suspendue, lovés entre bananiers et eucalyptus. Aller à leur rencontre est une expérience hors normes. De celles qui peuvent changer le cours de votre vie.

 

L’ascension a débuté dans la nuit noire. Il faisait doux hier matin. Nous marchions depuis plusieurs heures quand le soleil a commencé à se découper dans le ciel. Mon sac à dos était collant et humide.

Les pisteurs les avaient localisés et nous suivions leurs traces sur un sentier boueux et glissant. Deux guides, équipés de fusils, pour faire fuir d’éventuels éléphants agressifs ou pour écarter tout braconnier congolais qui pourrait encore traîner dans cette impénétrable forêt de Bwindi, un nom mystérieux, à l’image de cette forêt compacte, d’un vert luisant. Nous progressons à flanc de montagne, la route de terre zigzague entre les champs de thé et de bananiers.

Une famille de 12 avaient-ils annoncé. Dont le seigneur de la forêt, the silver man, un mâle à dos à argenté et un tout petit de 2 mois à peine. Impatience.

Traverser la planète pour aller observer quelques-uns des 1004 gorilles des montagnes encore existants sur terre, disséminés dans la région des grands lacs africain, entre le Rwanda, le Congo et l’Ouganda. l’idée est un peu folle, mais accessible à tous. Et cette rencontre est tellement percutante et bourrée d’émotion qu’elle peut bousculer le cours de la vie de chacun.

Enfin, je les aperçois, allongés les uns sur les autres, occupés à se faire des câlins, des caresses, le temps se fige devant ce concentré de tendresse et de complicité. Ils se prélassent sur une herbe soyeuse, au milieu des eucalyptus et se gavent de bambous et d’orties dans une folle innocence.

Scène de complicité absolue entre le bébé de 2 mois et sa maman. Fusion totale et silencieuse.

Mes yeux se mouillent, l’émotion est plus forte. Alors je la laisse s’exprimer.

Je ne cherche pas à croiser leur regard pour les laisser en paix. Juste les observer, comprendre la sérénité qui les anime. Ils changent de place, nous les suivons à pas de loup, en gardant une distance de sécurité , toujours avec la complicité des pisteurs. En Ouganda, tout est mis en place pour protéger les gorilles. Même les batwas, les pygmées qui peuplaient la forêt ont été déplacés pour les laisser se reproduire. La population augmente doucement, année après année. Miracle de l’homme. Éclat d’espoir dans ce monde que l’on cherche à raccommoder par tous les moyens.

S’arracher à ce moment magique

Mais une chose est sûre j’ai vu dans leurs yeux danser la lumière.

 

♦♦♦♦♦♦♦

 

La rencontre avec les gorilles est le moment essentiel du voyage en Ouganda.

Mais ce pays, dont le tourisme est encore balbutiant, est plein de promesses et recèle d’expériences incroyables à vivre.

Géographiquement situé à la frontière de l’Afrique de l’est et de l’afrique centrale, l’Ouganda est traversé par le Grand Rift et présente une grande variété de paysages : savanes, forêts tropicales et équatoriales, volcans se découpant dans la brume, ou plaines maculées de bananiers ou de champs de thé.

A 5h de Kampala, dans la mythique forêt de Kibalé, vous pourrez entrer en contact avec les chimpanzés, dans différents parcs dont le Queen Elisabeth ou le Murchison Fall, vous pourrez observer girafes, éléphants, léopards ou hippopotames.

Près de la forêt de Bwindi, la compréhension du quotidien des Batwa est un moment fort. Comprendre comment ces pygmées ont, – il y a 30 ans déjà – été exfiltrés de la forêt et finalement sacrifiés pour protéger les grands singes en voie d’extinction.

Au lac Mutanda, il sera question de paddle et de canoé dans un lac baignable, merveille de la nature à quelques encablures de la forêt tropicale.

Puis dans le parc Mburo, vous pourrez galoper avec les antilopes ou faire du vélo avec les zèbres, quand les babouins viendront vous taquiner sur la terasses de votre lodge si vous aviez décidé de faire quelques postures de yoga…

L’ouganda, un pays pour aventurier, encore à l’abri des regards, ce qui en fait un de ses atouts, qui engorgera votre fabrique à souvenirs. Les saisons les plus appropriées sont juillet et août, puis de décembre à février, pour limiter les précipitations.

 

 

 

 

 

 

Pratique

Laissez-vous faire et contactez notre service artisan du voyage pour un voyage sur mesure, contact@mymoonspots.com

Elle me tente,
cette expérience audacieuse de voyage !






Vous allez adorer recevoir notre shoot d’inspiration mensuel !

Demandez-nous la lune, MyMoonSpots s’occupe de tout !