Travel store & Experiences

Paraty Paradis

EnvieCocon Cosy
« Un bloc à droite, deux blocs à gauche, et vous tomberez dessus ».

Nous ne sommes pas à New York mais à Paraty, petit bijou brésilien situé à mi chemin entre Sao Paulo et Rio. La Casa Turquesa, – que l’on met donc un certain temps à trouver – a une vue plongeante sur ce petit port de poche qui fut l’un des plus bouillonnants du Brésil il y a 200 ans.
Je suis ravie que cette adresse fasse partie de la collection MyMoonSpots. Cette adresse est un écrin. Sûrement par elle est tenue d’une main de fer (dans un gant de velours) par Tëresa, surnommée avec affection par tous Tëte. Brésilienne, amoureuse de Paraty depuis de longues années, elle s’entiche il y a moins de dix ans, sur un coup de tête, de trois maisons dont il restait à peine 3 murs et décide d’ouvrir la plus belle maison d’hôtes de Paraty.
L’histoire de ces maisons nous plonge instantanément dans l’histoire étourdissante de cette ville de Paraty, jolie endormie encore empreinte de nostalgie. Au 18ème Siècle, Paraty est tout simplement le port le plus important du Brésil. Etoffes, soies, épices, tout ce qu’il y a de plus beau et de plus précieux est débarqué dans ce port de poche en provenance du Portugal. C’est surtout l’or qui transite du Minas Gerais vers le Portugal qui enrichira la ville. C’est donc dans cette maison qu’étaient débarqués ou prêts à embarquer de véritables trésors. En fermant les yeux, on imagine aisément l’effervescence, les effluves, les odeurs d’épices, mais aussi de café… Car le café des plantations qui pullulaient alentours était apporté à Paraty à dos de mule pour ensuite être acheminé de Paraty à Rio de Janeiro. Il reste peu de plantations de café à Paraty. Elles ont été remplacées par la canne à sucre qui permet de créer une des meilleures « cachaças » du Brésil.
Il subsiste encore dans cette ville langoureuse une douce mélancolie. On se sent bien dans ces rues dont les pavés d’époque, polis par les années et rongés par le sel, ont été conservés. Les chaussées sont irrégulières. Mais Paraty a survécu à l’épreuve du temps.

Revenons à cette maison. Improbable il y a 13 ans. 4 murs datant du 17ème siècle.
5 ans de travaux. Des escaliers à gauche, à droite, un bassin pour se rafraichir, la nature luxuriante qui semble s’être fait sa place, envers et contre tout. 9 suites, toutes différentes, designées sous la houlette de l’architecte Renato Tavollaro, brésilien, qui a restauré 40 maisons à Paraty. Moustiquaires refuges tissées par des artisans du sud de Bahia, draps blancs en coton égyptien, œuvres d’artistes comme Jacques Rey ou l’anglaise Margaret Mee, savons et shampoings Granado, la plus ancienne des pharmacies du Brésil, au packaging façon apothicaire de luxe, literie immense à la qualité irréprochable… A la Casa Turquesa, chaque détail a son importance.
Tëte est infatigable, un concentré d’énergie et de bienveillance, toujours à l’écoute de ses hôtes ou prête à se lancer dans une recette de cuisine. Tëte est surtout intarissable. Casa Turquesa ? Le turquoise me rappelle la couleur de la Méditerranée (qu’elle aime tant pour avoir habité dans le sud de la France pendant de longues années), l’eau de la Grèce, de la Tunisie. « Et puis, c’est aussi et surtout une couleur qui apporte du bien être ». Elle n’apprendra que quelques années plus tard, alors que son choix est fait, que de nombreuses maisons de pêcheurs, sur les îles ensorceleuses, au large, sont peintes en turquoise. Ironie de l’histoire. Ou prémonition ?

Pratique

A partir de 380 euros taxes et petit déjeuner compris en suite luxe.
Enfants de moins de 14 ans non acceptés pour préserver la tranquillité de ce lieu magique, écrin pour amoureux.
Possibilité de privatiser la maison. Les enfants seront alors acceptés sous la responsabilité des parents.

À faire

cours de samba, balades en goelettes privatives, kayak ou paddle dans la mangrove.

Laissez-vous faire ! 
MyMoonSpots s’occupe de votre réservation gratuitement