Travel store & Experiences

Nuit blanche à Tel Aviv

EnvieBitume
C’est une destination idéale en fin d’année…

Le Norman est un petit havre de paix, qui change de toutes ces grandes chaînes américaines fatiguées qui ont en quelques années abimé le front de mer.

L’hôtel Norman a quelques courtes années d’existence. Son apparition, tel un OVNI au départ, traduit un véritable changement d’état d’esprit à Tel Aviv. Dans ces hôtels de petite taille, l’hospitalité est un maître mot. C’est ce qui en fait un écrin dans une ville qui ne brille pas particulièrement pour son accueil.

On se sent très bien dans ce lieu assez atypique. C’est un ailleurs qui ressemble à un chez-nous. Intimiste. Chaleureux. On retrouve les codes européens. Et c’est normal puisque ce boutique hôtel a été voulu et pensé par un banquier anglais qui habite toujours à Londres.

Au Norman, vous serez pris en charge de A à Z. Le sens du détail est omniprésent. Si vous séjournez pour la deuxième fois, le staff s’arrangera pour qu’une photo de votre famille soit délicatement déposée dans la chambre. Beaucoup de bout gout et de bienveillance. Une fabrique à souvenirs.

C’est en s’entourant de talents pointus que le Norman est arrivé à ce niveau d’originalité et d’élégance. L’architecte Yaov Messer a œuvré, quand des artistes israéliens sont venus enrichir la Norman Collection.

 

Au total une cinquantaine de chambres, 3 restaurants (dont un européen et un japonais), une librairie, une piscine sur le rooftop. Possibilité de prendre un cours de yoga sur la terrasse. C’est iconoclaste et cela transpire le melting pot de cultures.

On voit très peu de lieu aussi innovants, créatifs, inventifs. A l’imagine de ce pays qui bouge d’ailleurs. Dans lequel rien n’est figé, tout est possible.

Pratique

50 chambres. A partir de 220 euros pour 2.

À faire

INCOUTOURNABLE : L’apéro maison qui allie thon et pastèque. Une prouesse du chef à ne manquer sous aucun prétexte

Moon on the earth

Start up nation

EN SAVOIR PLUS