Travel store & Experiences

Esthétique de la Croatie

EnvieCocon Cosy
Il se murmure que les plus grandes stars et fashionistas mondiales se donnent rendez-vous l’été sur ce petit bout de terre.

Hvar, Saint-Tropez croate attire la jet set mondiale. Et pourtant, à dix minutes de cet épicentre de la fête, l’île réserve encore des secrets bien gardés. Comme cette « Little Green Bay ».

Julie et Mathieu, respectivement anciens restaurateurs et designer parisien en sont tombés littéralement amoureux. Ils avaient toujours caressé l’idée d’ouvrir un hôtel sans vraiment avoir trouvé le « best spot » : Un endroit vierge, où la concurrence ne soit pas encore trop exacerbée. « Avec ma sœur, on avait pris l’habitude de prendre RV avec l’agence immobilière du coin à la fin de chacune de nos vacances. Et puis un jour elle m’a appelé en me disant : je crois que j’ai trouvé ! ». Deux jours plus tard, il était sur place et signait l’achat de cette vieille pension de famille désuète qu’ils vont totalement relooker.

Ce que Mathieu ne sait pas, c’est que s’il n’y a pas ou peu d’hôtels design tenus par des étrangers en Croatie, dans ce pays magnifique mais en pleine renaissance, c’est parce que c’est un parcours du combattant d’en ouvrir un ! Il faut affronter les lois, la culture, et surtout la langueur et la nonchalance locales. « D’ailleurs, si c’était facile, tout le monde serait là » fait remarquer Mathieu, un brin amusé.

Travaux et autorisations en tous genres rendront le projet improbable, miraculeux, en fonction des phases. A plusieurs reprises, de déconvenues en déconvenues, ils ont bien cru que les croates auraient raison d’eux. Mais cette baie, bénie des dieux, qui les envoute, aura raison des obstacles.

Car l’atout de cet hôtel, c’est évidemment cette calanque protégée aux eaux vert translucide. Un décor de cinéma totalement naturel. Quelques coussins flottants, une mer à 26 degrés qui se mue en paradis de la nage (et non du snorkelling). En toile de fond, la bâtisse retravaillée avec la pierre ocre de Brac, petits rectangles précieux taillés à la main et posés délicatement par des doigts experts.

Ici, c’est la paresse en douce. Le lézardage qui se conjugue au présent.

Aujourd’hui, Julie et Mathieu ont trouvé leurs marques. Ils savent transmettre ce soupçon de gaieté et cette bienveillance qui en font un lieu de grande douceur. 3 ans de travaux et autant d’impatience à la clef, leur hôtel ne ressemble à aucun autre. Ici on est dans un mode « boutique » bien sûr, pour l’esprit design et un brin minimaliste des chambres. Mais dans les 2 terrasses du bistro, c’est plutôt l’atmosphère maison de famille qui transpire. Les clients sympathisent, partagent des apéros. Des tablées d’enfants… et d’adultes s’improvisent de façon assez naturelle. Et eux, sont là. Incarnation de leur bébé, comme une grande maison d’amis dans laquelle il fait bon vivre. « J’aime l’idée d’accueillir les clients comme s’ils séjournaient chez moi » reconnait Mathieu.

Côté déco, pas de surenchère, unité et simplicité des chambres dans des tons de vert, tantôt céladon, tantôt pigeon pour les sacs de plage et les tabliers, vestige de la période où Julie dirigeait la marque AirDeJe. Les draps sont en lin, le masking tape et les cartes postales brandées en bonne place dans la chambre au cas où une envie de faire du mail art vous passerait par la tête…

On quitte à regret ce lieu. Avec cette question qui revient régulièrement depuis : « maman, on retourne quand à Little Green Bay ? ». Heureusement, les photos prises discrètement par Julie pendant notre séjour ont su prolonger la douceur de cette parenthèse.

Pratique

15 chambres. A partir de 350 euros en haute saison petit déjeuner inclus. Bistro à toute heure, salades poissons grillés et autres succulents agneaux de Slavonie (goûter absolument l’agneau de 7h cuit à l’étouffée). Petit conseil : s’équiper de chaussures pour nager, car ici, pas de sable mais des cailloux !

À faire

Paddle, jet ski, kayak, pêche, excursions possibles avec le bateau de l’hôtel, wake board, apéritifs en haut des montagnes…

À rapporter

De l’huile d’olive… ou si vous avez de la place, un morceau de pierre blanche de l’île de Brac, toute proche. Un marbre si tendre et si famous qu’elle a servi à construire le capitole à Washington !

Laissez-vous faire ! 
MyMoonSpots s’occupe de votre réservation gratuitement