Travel store & Experiences

La couleur de Bordeaux

EnvieBitume
C’est un écrin en plein cœur de Bordeaux.

Le boutique hôtel que j’ai cherché pendant plusieurs années sans parvenir à le découvrir. 12 chambres et suites nichées dans un hôtel particulier à deux pas du triangle d’or. Des designers, à l’instar de Damien Langlois Meurine ou Hubert Legall triés sur le volet. Un nom, aux tonalités japonisantes spécialement crée pour ce lieu d’exception. Yndo a su trouver un ton qui lui est propre.
On y entre par une cour pavée large et imposante. On y croise des plantes grimpantes, on aperçoit des écuries dissimulées au fond de la cour. On n’entre pas dans un hôtel mais quelque part. Une douce atmosphère s’empare. Le passé remonte petite à petit. Le temps s’arrête, comme suspendu. Symbiose parfaite entre élégance et Histoire.

A pas de loups, on se décide à pénétrer ce lieu.
Haut de plafond. Imposant. Alchimie de couleurs sourdes, dans un camaïeu de violine. Harmonie des étoffes et des matières. Et parti pris fort avec ces toiles d’art contemporain décalées, aux couleurs chatoyantes.
Décidément un lieu hors normes. A bien y réfléchir, (et pour rendre mon récit concis), j’ai craqué pour deux choses :
D’abord l’aménagement sans concession de ces volumes. Un coup de cœur pour un hôtel particulier aussi immense n’est pas donné à tout le monde. Il fallait réussir à lui redonner vie, travailler son imaginaire pour imaginer la chaleur de certains matériaux, car Bordeaux est une ville sublime mais réputée humide et froide en hiver…

Derrière Yndo se profile une personnalité hors normes. C’est mon second coup de cœur : la propriétaire et son talent rare. Celui d’incarner cet hôtel. Sa force, c’est sa créativité : bousculer les codes du luxe, sortir de l’imagerie habituelle en matière de 5 étoiles, coller aux attentes de nouveaux voyageurs en quête de confidentialité.
Agnès Guiot, propriétaire du Caritz à Biarritz, a tout vendu pour venir s’installer à Bordeaux. Elle est immédiatement habitée par le lieu. Elle craque lors de sa première visite pour cet hôtel particulier pourtant à vendre depuis 5 ans ! Elle se mue instinctivement en chef d’orchestre délicate, donnant à ce lieu le supplément d’âme, l’humanité qui lui a toujours manqué. Un lieu hybride entre l’hôtel et la maison d’hôtes de luxe. Et pour aller au bout de son raisonnement, elle crée même le nom…
Au total, cela donne 12 chambres et suites qui se déclinent dans des tons sobres de blanc et d’ivoire, rehaussés par quelques couleurs sourdes. Quelques pièces (pas trop tout de même), chinées en salles des ventes pour donner un côté pop au lieu, des chambres spacieuses, des designers dans le vent, et surtout des artistes au mur, comme Yannick Fournié, couleurs vives et poses exubérantes sur des toiles de grand format.

Un cocon charmeur et charmant, rassurant. Retraite idéale pour MoonSpotters puisque volontairement discret…

Pratique

Chambres cosy à partir de 280 euros. Chambres crazy à partir de 450 euros.

Petit déjeuner : 30 euros, véritable brunch qui peut vous être servi à toute heure.

Hôtel privatisable pour occasions diverses.

À faire

Escapade dans les vignes ou journée surf au Cap Ferret…

Le must

Pas de restaurant mais possibilité de se restaurer à toute heure, la maîtresse de maison veille… et vous concocte une sole ou des pizzas maison en un temps record.

Laissez-vous faire ! 
MyMoonSpots s’occupe de votre réservation gratuitement

Expérience à vivre

Sillonner l’île aux oiseaux en kayak

EN SAVOIR PLUS