Travel store & Experiences

Chill out in Madrid

EnvieArty & Design
Il y a la Plaza Mayor, la Puerta del Sol, le marché San Miguel, leur effervescence et leur horde de touristes

Mais l’ensemble de la ville n’est pas gagné par cette turbulence. Un peu à l’écart, le quartier de Salamanca est paisible. C’est là que se sont installées boutiques à la mode et autres pastellerias où l’on déguste des churros sans modération. Au bout de la Calle Claudio Coello, bordée de platanes inspirants, il est insoupçonnable. On pourrait passer devant sans le voir. L’hôtel Unico est à l’abri des regards. Pourtant, c’est un des cocons raffinés les plus en vue du moment à Madrid.

Ici, les deux salons de lecture sont tout de taupe vêtus, les chambres délicates, l’escalier rehaussé d’une impressionnante œuvre d’art contemporain rouge vermillon de l’artiste Jacinto Moros, les canapés profonds et moelleux invitent à la paresse et à la lecture du 4 pages intelligent rédigé par un journaliste espagnol qui aiguille les clients vers les spots du moment à ne pas manquer dans la ville. Jolie initiative qu’on ne peut que saluer.

Le plus : les petits déjeuners et autres repas sont pris dans une salle à manger qui s’étire devant un joli jardin. On se croirait partout sauf à Madrid. Quant au restaurant Ramon Freixa, c’est une petite pépite : 2 étoiles au Michelin.

Mais l’ensemble de la ville n’est pas gagné par cette turbulence. Un peu à l’écart, le quartier de Salamanca est paisible. C’est là que se sont installées boutiques à la mode et autres pastellerias où l’on déguste des churros sans modération. Au bout de la Calle Claudio Coello, bordée de platanes inspirants, il est insoupçonnable. On pourrait passer devant sans le voir. L’hôtel Unico est à l’abri des regards. Pourtant, c’est un des cocons raffinés les plus en vue du moment à Madrid.

Ici, les deux salons de lecture sont tout de taupe vêtus, les chambres délicates, l’escalier rehaussé d’une impressionnante œuvre d’art contemporain rouge vermillon de l’artiste Jacinto Moros, les canapés profonds et moelleux invitent à la paresse et à la lecture du 4 pages intelligent rédigé par un journaliste espagnol qui aiguille les clients vers les spots du moment à ne pas manquer dans la ville. Jolie initiative qu’on ne peut que saluer.

Le plus : les petits déjeuners et autres repas sont pris dans une salle à manger qui s’étire devant un joli jardin. On se croirait partout sauf à Madrid. Quant au restaurant Ramon Freixa, c’est une petite pépite : 2 étoiles au Michelin.

Pratique

44 chambres dont 6 suites. Salle de remise en forme. Petit patio jardin.

Chambre double à partir de 185 euros. Salle de remise en forme. Petit patio jardin.

À faire

Le parc du Retiro, véritable Central Park madrilène, n’est qu’à une dizaine de minutes à pied.

Le must

Pour déjeuner ou dîner, le Bar Tomate, situé à quelques minutes à pieds, est un RV incontournable des madrilènes pour déguster de délicieuses croquetas ou autres produits frais.